Menu

Organisation du travail

Organisation du travail :

1re semaine du mois : 5 heures/jour du lundi au samedi

2e et 3e semaine du mois : 5 heures/jour lundi et mardi

50 HEURES DE TRAVAIL PAR MOIS (obtention du diplôme en 2 ans) : 350€

Frais d'inscription : 50€

 

Possibilité de master class ponctuelle :

1re semaine du mois, 5 heures/jour du lundi au samedi

30 HEURES DE TRAVAIL SUR 6 JOURS : 380€

 

Programme 1ère année

Premier Semestre :

Chaque mois tourne autour de l’étude d’un thème : « Le système Stanislavski » , « Kantor : le bio et le sur-objet » , « Witkiewicz :La forme pure » , « Gombrowicz : du grotesque à la dérision » . Chaque travail sur un thème aboutit à la création d’un spectacle d’une vingtaine de minutes, joué en public.

Le dernier mois sera consacré à Bertold Brecht, au travers d’une immersion dans le montage dramaturgique de « La noce chez les fous » , d’Elizabeth Czerczuk, inspiré de l’œuvre de Bertold Brecht, spectacle qui sera joué à partir du 31 décembre.

Deuxième semestre :

« LES FEMMES ET PLATONOV » D'ELIZABETH CZERCZUK, LIBREMENT INSPIRE DE L'OEUVRE  D'ANTON TCHEKHOV

Monologues extraits de Platonov d'Anton Tchekhov

Synopsis : Qui est ce Platonov perdu au milieu de toutes les femmes ? Un Don Juan pervers et manipulateur se jouant de ses proies, ces femmes qui persistent à l’aimer ? Ou bien est-ce une victime innocente, provoquant chez les autres des sentiments qui le dépassent ? Ne serait-ce pas plutôt une figure paradoxale, objet de tous les fantasmes, de toutes les projections, que les femmes modèlent selon leurs propres désirs ? Toutes ces âmes blessées se retrouvent dans ce purgatoire, lieu d’une expérience violente, cathartique, qui leur permettra à terme de trouver une forme de rédemption.

Chaque élève participe à la création de son personnage et l’interprète. Sur scène, il nous livre ainsi un peu de son intimité, donnant à son rôle une plus grande profondeur et à ses douleurs une réalité scénique.

Programme 2ème année

Premier Semestre : Entrez dans le processus créatif !

La deuxième année sera l'occasion pour les élèves d'être immergés dans le processus créatif sous la direction d'Elizabeth Czerczuk. Cette nouvelle création, librement inspirée de « L'Idiot » de Dostoïevski sera développée en cinq étapes de septembre à décembre, avec les élèves de l'école et certains comédiens professionnels de la Compagnie. Chaque étape de création sera présentée au public en fin de mois. En janvier 2018, le spectacle repris par les professionnels sera présenté au théâtre. Certains des élèves auront alors l'occasion de faire partie de l'équipe.

« L'amour abstrait de l'humanité est presque toujours de l'égoïsme. » (extrait de L'idiot de Dostoïevski)

Un homme apparaît dans la société, l'Idiot, radicalement différent, mû par son seul désir d'être agréable aux autres, toujours conciliant et bienveillant. Cette attitude relève-t-elle de la naïveté ? de la bêtise ? d’une pathologie ?

 

Analyse théorique et artistique de l'œuvre et de l'auteur

Construction du personnage : inviter l'acteur à créer

- Construire le corps du personnage : étude de son comportement et de ses attitudes

- Rechercher les sous textes à l’origine des émotions du personnage

- Rendre la parole plus intense, plus précise, plus vivante, à travers l'expression du corps

- Rechercher un mouvement faisant le lien entre une scène, son tempo et ses pauses

Immersion dans le processus créatif

- Propulsion sur la scène, dans l'art total

- Rechercher en soi le sens du rythme

- Entrer en dialogue avec ses partenaires de scène

- Prise de conscience de l'intégralité du corps dans l'espace.

 

Deuxième Semestre : Trois thèmes abordés (au choix)

Le théâtre de la cruauté d'Antonin Artaud: expérimenter la dimension sacrée et métaphysique du théâtre qui amène le spectateur jusqu'à la transe et pousse le comédien à brûler les planches.

Atelier fondé sur le théâtre de la cruauté défini dans « Le théâtre et son double ».

Le théâtre de l'absurde de Ionesco à Beckett : mêler le comique et la dérision pour faire naître un rire salvateur.

Atelier fondé sur les pièces « La leçon » de Ionesco et « En attendant Godot » de Beckett.

La dramaturgie et la technique américaine : Tennessee Williams et l'Actors Studio de Lee Strasberg

(l'improvisation, la recherche sur la mémoire sensorielle, le passé du personnage, le geste psychologique).

Atelier fondé sur la pièce « Un tramway nommé désir ».

 

Théâtre Elizabeth Czerczuk
20 rue Marsoulan
75012 Paris
01 84 83 08 80/ 06 12 16 48 39
contact@theatreelizabethczerczuk.fr

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Suivez-nous !

 

RESERVEZ EN LIGNE ICI