Menu

La radicalité artistique hier et aujourd’hui - 1ère édition

- Vendredi 21 et samedi 22 avril 2017 -

Deux jours d’événements culturels dans le cadre du Laboratoire de radicalité artistique d’Elizabeth Czerczuk

Le Théâtre Elizabeth Czerczuk crée un nouveau lieu dans l’objectif de réunir des artistes, philosophes, dramaturges, journalistes, qui pensent et pratiquent un art alerte : le « Laboratoire de Radicalité Artistique ». Ce lieu propose des événements, des rencontres, des conférences, des masterclass consacrés chaque mois à une personnalité marquante de l’art total, sans concession. La première édition a été consacrée à Tadeusz Kantor et à l’ouverture du « Théâtre Elizabeth Czerczuk », un lieu innovant à Paris. 

 

Tadeusz Kantor, metteur en scène de La Classe Morte, Kraków, 1988, photo: Włodzimierz Wasyluk

 

 

 

Tadeusz KANTOR, théoricien de l’art, peintre, poète, scénographe, acteur, réalisateur de happenings, un des metteurs en scène les plus importants du XXème siècle. C’est un des personnages incontournables de la vie occidentale de notre époque. Son attitude artistique s’inspire du dadaïsme et du surréalisme, tout en rappelant le Théâtre de la Cruauté d’Artaud. Le plus grand triomphe de T. Kantor vient avec la première de La Classe morte (1975).

 

Collaboratrice de T. Kantor pendant 15 ans, Zofia Kalinska a notamment joué dans l’une de ses pièces, La Classe morte, en 1975. Aujourd’hui elle est une figure incontournable du Théâtre Cricot 2, et directrice du Théâtre Acné depuis 20 ans. Zofia Kalinska défend un théâtre qui explore les archétypes feminins.

 

- Vendredi 21 avril 2017 -

10H - 11H30 - Conférence de presse

Elizabeth CZERCZUK, directrice du théâtre, et ses artistes présenteront le projet « Laboratoire de Radicalité Artistique », les perspectives ouvertes par un nouveau lieu culturel à Paris et les événements programmés les 21 et 22 avril.

11H30 - 13H30 - Master Class

Playing with the character (jouer avec le personnage) : approche théorique (en anglais, avec traduction en français)

Master Class animée par Zofia KALINSKA, comédienne de Tadeusz KANTOR, metteur en scène.

 Tarif : 90 €

15H - 16H - Rencontre avec Zofia KALINSKA

Tadeusz KANTOR et son théâtre (en anglais avec traduction en français)

Collaboratrice de T. KANTOR durant quinze ans, Zofia KALINSKA a notamment joué dans l’une de ses pièces, La Classe morte, en 1975. Aujourd’hui, elle est une figure majeure du Théâtre Cricot 2, et directrice du Théâtre Acné depuis vingt ans.

16H15 - 17H - Conférence de Maja SARACZYNSKA

Le théâtre autobiographique de Tadeusz KANTOR et son influence sur l'art scénique contemporain

Maja SARACZYNSKA est comédienne, metteur en scène, enseignante en arts du spectacle. En 2012, elle a soutenu une thèse de doctorat portant sur le théâtre autobiographique européen dans la seconde moitié du XXe siècle.

 17H15 - 18H15 - Projections

Projection d’extraits du film La Classe morte, réalisé par Andrzej WAJDA, 1977 et des entretiens filmés avec Tadeusz KANTOR.

20H - Suis-je Médée ?

Représentation de Zofia KALINSKA (représentation en anglais)

Textes : Oscar WILDE, Ronald DUNCAN, Zofia KALINSKA

Mise en scène et interprétation : Zofia KALINSKA

Mélodrame basé sur une confession personnelle de comédienne. Sa vie intime rappelle celle des personnages célèbres de la littérature tels Médée, Salomé ou Héloïse.

Réservation (places limitées) : 01 84 83 08 80 / 06 12 16 48 39 ; Tarif plein : 18 € ; Tarif étudiant : 12€

 

 - Samedi 22 avril 2017 -

10H - 13H - Master Class 

Playing with the character (jouer avec le personnage) : approche théorique (en anglais, avec traduction en français)

Master Class animée par Zofia KALINSKA, comédienne de Tadeusz KANTOR, metteur en scène.

Tarif : 90 €

17H - 17H45 - Table ronde 1ère partie

 Quelle place pour la radicalité artistique dans un nouveau lieu culturel à Paris ?

 Avec Michel Krzyżaniak (chargé de mission vie associative, univ. Paris 1 Panthéon Sorbonne), Yvan Gradis (écrivain, comédien de la Compagnie Elizabeth Czerczuk), Zofia Kalinska (comédienne, metteur en scène), Elizabeth Czerczuk (directrice du théâtre, fondatrice du Laboratoire de Radicalité Artistique), Maja Saraczynska (comédienne, metteur en scène et enseignante en art du spectacle), Marie-Claire Calmus (journaliste, poète), Sergio Gruz (compositeur).

17H45 - 18H - Pause café

18H - 18H45 - Table ronde 2ère partie

Quelle place pour la radicalité artistique dans un nouveau lieu culturel à Paris ? Focus sur le Théâtre Elizabeth Czerczuk

20H30 - 21H00 - Requiem pour les artistes

Présentation de la première étape de la prochaine création d’Elizabeth CZERCZUK 

Ce nouveau spectacle en hommage aux maîtres spirituels d’Elizabeth Czerczuk (T. Kantor, J. Grotowski, H. Tomaszewski, A. Artaud…) invite à une valse intemporelle où la vie et la mort sont étroitement imbriquées. Pour cette première étape de travail, sous le rythme des violons et violoncelles qui accompagnent les artistes, le spectateur est transporté dans l’univers troublant de Tadeusz Kantor. Échanges avec le public autour d'un cocktail.

LA RADICALITÉ ARTISTIQUE HIER ET AUJOURD’HUI - 2ÈME ÉDITION : Jerzy Grotowski, le théâtre et au-delà

 jerzy grotowski forum 121

Jerzy Grotowski, 1997, photo : Maciej Skawiński

 

Vendredi 11 mai 2018 

 

 De la fondation de son Théâtre des 13 Rangs, en 1959 à Opole, à son exil à Pontedera en Italie, Jerzy Grotowski (1933-1999) a développé un nouvel art dramatique basé sur l’art de l’acteur. Un « théâtre pauvre ». Un théâtre de la confrontation avec le mythe porté par un petit groupe d’acteurs formés à sa méthode, qui lui vaut d’être aujourd’hui considéré comme l’un des grands réformateurs de sa discipline.

Un peu moins de vingt ans après la mort du maître, son apport dans la vie artistique et intellectuelle a beau être incontestable, il demeure assez méconnu en France. C’est pourquoi le Théâtre Elizabeth Czerczuk (T.E.C.) lui consacre une journée de rencontres internationales dans le cadre de son Laboratoire de Radicalité Artistique, intitulée « Grotowski, le théâtre et au-delà ».

Dans son désir de « confrontation avec le mythe », Jerzy Grotowski a développé une large connaissance des techniques d’entraînement de l’acteur d’Europe et d’ailleurs, mais aussi de différentes pratiques rituelles. Il s’est entouré de scientifiques, notamment d’anthropologues et de psychologues. Aussi suscite-t-il aujourd’hui encore une recherche très interdisciplinaire, dont nous souhaitons présenter la richesse le 11 mai.

Quelle est la place de Jerzy Grotowski dans le mouvement d’avant-garde européen des années 50-60 ? Pourquoi a-t-il été si controversé ? Comment Riszard Cieslak, figure centrale de son Théâtre Laboratoire de Wroclaw, est-il devenu un acteur emblème des années 60 ? Quelles traces a-t-il laissé dans le paysage théâtral et artistique actuel ? Ces questions seront abordées lors de notre journée d’étude à travers une grande variété de points de vue.

Pour assister à la journée de conférence, inscrivez-vous par mail en nous laissant votre nom et prénom à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 01 84 83 08 80 

Programme :

Vendredi 11 mai 2018

10h : Accueil des intervenants et présentation de la journée de rencontres. Elizabeth Czerczuk et Anaïs Heluin, journaliste

10h30 : Jean-Marie PRADIER, Chercheur en ethnoscénologie. Professeur émérite de l’Université Paris 8, Jerzy Grotowski, de quelques malentendus

11h-11h30 : Georges BANU, Universitaire et essayiste. Professeur émérite de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, Jerzy Grotowski et l’acteur saint 

12h-12h30 : Paola Pelagalli, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3Du cathartique dans le théâtre de Jerzy Grotowski

12h30 : Discussion et pause déjeuner

Jerzy Grotowski, au centre des avant-gardes

14h-14h30 : Grazyna STARAK, Université de Silésie (Pologne), Institut des Langues Romanes et de la Traduction, Jerzy Grotowski face aux idées théâtrales d’Antonin Artaud

15h-15h30 : Samuel Lhuillery, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, La place de Jerzy Grotowski dans la ‘’tribu’’ du théâtre rituel

16h-16h30 : Joanna Pawelczyk, Université Paris Sciences et Lettres, Le rôle du blasphème dans l’art de Jerzy Grotowski

17h : Pause-café et discussion

Un héritage pluriel

18h-18h30 : Emilia Sitek, Université d’Aix-Marseille, Post-Apocalypsis des arts ? Vers les théories de l’acteur-réseau de Bruno Latour et de l’agentivité 

19h-19h30 : Abdelmajid Azouine, Université Med V, Rabat (Maroc), FLSH, L’esthétique de la pauvreté : du théâtre à l’Art Brut

19h30-20h30 : Fabrice Nicot, président fondateur de la compagnie Épi d’Or Arts, chercheur en Art et en Anthropologie (Paris 8 et UEH), metteur en scène, Les arts traditionels de la « transformation » aujourd’hui : arts du vaudou haïtien et chants védiques, Projection de films et discussion

Théâtre Elizabeth Czerczuk
20 rue Marsoulan
75012 Paris
01 84 83 08 80/ 06 12 16 48 39
contact@theatreelizabethczerczuk.fr

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Suivez-nous !

 

RESERVEZ EN LIGNE ICI